Présentation

Collages…

On ne fait pas le tour du travail de Catherine Jauffret, c’est lui qui nous guide et nous désoriente.

Les tableaux de Catherine sont autant d’appels à l’interrogation et à la réflexion, des phrases poétiques et complexes, des propositions plastiques véritablement intelligentes, à caractère philosophique. Les thèmes abordés sont éclectiques et majeurs (l’humanité, le pouvoir, la religion…), et participent de l’élaboration de son langage, qui nécessite, de la part du spectateur, un véritable apprentissage, autant que l’appropriation de ses constructions demande une concentration singulière.

Dans ses collages, elle adopte des règles, construit des codes, qu’elle emprunte parfois au cubisme, au surréalisme, avec humilité et modestie, codes où fourmillent des signes dûment choisis. Un émiettage paroxystique de journaux illustrés est suivi d’un triage par type, couleurs, tailles, formes, thèmes, puis l’assemblage, la juxtaposition, l’ajustage, l’immersion, et enfin le collage …

Le temps est la substance la plus précieuse de cette métaphysique du tableau,  prenant la forme de l’immédiateté du choix, de la lente maturation du mystère à venir, puis de l’immobilité pérenne de l’achèvement.

Ainsi, Catherine Jauffret accumule des opérations symétriques de l’alchimie avec honnêteté, une intuition précieuse et une curiosité contagieuse.

Vincent Marie Spitz, Plasticien

[juiz_sps buttons= »facebook, twitter, mail »]